By Bloodberry Jam

Je m'attèle à la création d'une BJD automate/steampunk sur modèle mini Riz de chez Planetdoll. Ce petit machin d'un beau blanc décapé ne mesure qu'une trentaine de centimètres, donc bien que je réalise une économie non négligeable sur les parties mécaniques, la tâche est ardue.

Insertion de parties métalliques dans un corps de BJD

1. Histoire d'avoir un aperçu de l'organisation des pièces sur le corps (mouvements d'horlogerie achetés par lots sur un célèbre site de vente aux enchères en ligne), on colle le tout à la patafix en faisant gentiment abstraction du côté "j'ai des appendices métalliques bizarres qui me poussent sur le corps" dans la mesure où l'on creusera la résine par la suite. Si la pièce n'épouse pas bien la forme du corps, méthode barbare, on tord le tout à la pince.

automateprogression_022automateprogression_026automateprogression_037

2. On trace ensuite avec précision au crayon à papier le contour des parties "mécaniques" de la poupée, et l'on retire les pièces.

3. On creuse la résine avec un Dremmel (outil de ponçage à), en utilisant une tête rotative pointue pour les bords et les angles, puis une tête rotative ronde pour l'intérieur de la forme. Toutes les pièces n'ont pas la même épaisseur, par conséquent il faut creuser à différents niveaux en fonction de la pièce posée  à cet endroit. Voici ce que cela donne sur le torse, creusé aujourd'hui (le reste attendra parce que l'overdose de poussière de résine est proche).

automateprogression_039

Et avec les pièces placées dans les creux (le tout n'est pas encore collé, et les "blancs" seront comblés par de très petits rouages que je n'ai pas encore placés de peur d'en engluer les dents dans la patafix)

automateprogression_041

A suivre.